Recherche avancée

Les incivilités et les infractions relevées lors d’un mariage constituent elles un trouble à l’ordre public justifiant la suspension de la cérémonie ou son report ?

Mariage
Publié le 6 juin 2018 - Mis à jour le 7 juin 2018
Veille juridique

Depuis quelques années, notamment dans les grandes villes assurant de nombreuses célébrations de mariage, certains édiles ont fait le choix de réglementer point par point chaque étape de la cérémonie, à charge pour les futurs époux de respecter et faire respecter à leurs invités les dispositions arrêtées.

Si, dans le cadre de l’organisation du service état civil, le maire est en droit de fixer le calendrier des célébrations de mariage, sa qualité d’officier d’état civil et les pouvoirs de police qu’il détient l’autorisent ils à suspendre une cérémonie de mariage ? La reporter au lendemain ou à un autre jour ouvrable ? 

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Du même auteur