Recherche avancée

La gestion déléguée du service public funéraire

La gestion du service public funéraire
4 juin 2015
Fiche pratique

La gestion déléguée du service public funéraire fait l’objet de modalités d’exercice spécifiques.

Des règles particulières s’appliquent à sa mise en place concernant notamment la publicité et le recueil d’offres, la commision d’ouverture des plis, la saisine du conseil municipal ou encore la possibilité d’une négociation directe en cas d’offre infructueuse. Le contrat de concession de pompes funèbres a progressivement été soumis au droit de la concurrence. Une convention de délégation de service public doit être limitée dans le temps, dans certains cas, la durée de la convention doit respecter le délai de la durée normale d’amortissement, celle-ci peut également être prolongée parfois. Certains types de clauses sont interdites ou doivent faire l’objet d’une justification. Un contrôle administratif de légalité est opéré sur ces contrats.

Le délégataire doit produire, une fois par an, un rapport comportant notamment les comptes et une analyse de la qualité du service. Enfin, certaines dispositions du code pénal permettent de réprimer le comportement d’élus ou de fonctionnaires territoriaux commis à la faveur de la gestion déléguée d’un service public.

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Actualités associées