Recherche avancée

Doit-on demander des documents particuliers pour un baptême civil lorsqu’un couple est séparé et qu’un seul parent sera présent ?

Filiation
29 septembre 2016
Forum des lecteurs

Le « baptême civil » ou « présentation civique » ou encore « baptême républicain » s’est inspiré, lors de son institution, du baptême religieux catholique qui était un des fondements, avec les mariages et les sépultures, de l’état civil tenu par le clergé, et ce, avant la Révolution française.

Le baptême civil d’un enfant est une cérémonie au cours de laquelle, devant le maire ou un élu, les parents d’un enfant désignent publiquement un tuteur (appelé encore « protecteur » ou « parrain ») et une tutrice (« protectrice » ou « marraine ») de leur enfant qu’ils placent sous la protection de la République. Les fonctions de « parrain » et « marraine » ainsi désignées ne sont pas légalement reconnues.

Aucune obligation légale n’existe pour un maire de célébrer un baptême civil. A contrario, rien n’interdit non plus une telle célébration. Le maire peut très bien n’accorder cette célébration qu’à ses administrés, s’inspirant en cela des conditions de domicile exigées pour un mariage. Il est donc libre de définir les règles d’acceptation ou de refus d’un dossier.

À notre époque, il n’est pas rare qu’un parent demande une telle célébration en précisant que l’autre parent ne sera pas présent pour cause de séparation. Là encore, le maire est seul juge d’accepter ou non le dossier. Dans l’affirmative, rien ne lui interdit d’exiger certains documents attestant que le parent absent a connaissance de ce baptême et qu’il ne s’y oppose pas.

Pour résumer, le maire a toute latitude dans la gestion des cérémonies de baptêmes civils.

  • Rechercher dans cet article
Du même auteur