Recherche avancée

« Au premier confinement, l’adaptation la plus importante a été celle du bureau des décès »

Décès
Mis à jour le 12 juillet 2021
Interview
« Au premier confinement, l’adaptation la plus importante a été celle du bureau des décès »
© Creative Commons

Les services de l’état civil ont dû faire face à une situation inédite, générée par la crise sanitaire mondiale qui sévit depuis 2020. À Mulhouse, durement touchée par la pandémie, le premier confinement a nécessité une réorganisation du service public. Alfred Oberlin, adjoint au maire et délégué à l'État civil, ainsi que Pascal Gallardo, chef de service État civil, font le bilan, un an plus tard, de cette période si particulière. 

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Du même auteur