Recherche avancée

Des agents de l’état civil en grève pour dénoncer les mauvaises conditions d’accueil du public

Services d’état civil
Mis à jour le 07 juillet 2016
Veille juridique

« Saint-Denis : débordés, les agents de l’état civil font grève », titrait Le Parisien, le 29 mai dernier, ajoutant : « Les agents dénoncent les mauvaises conditions d’accueil du public, qui doit parfois attendre plus de 5 heures avant d’être reçu, et réclament une meilleure organisation du travail. » Durant cette grève de deux jours, suivie par la totalité des agents, seules étaient assurées les formalités obligatoires relatives aux naissances et décès.

Le fait est que, selon les témoignages recueillis par le quotidien, la situation qualifiée d’« infernale » tant pour les usagers que pour les agents, crée de sérieuses tensions conduisant parfois à des agressions verbales, voire physiques. En outre, souligne un témoin, « un marché parallèle de revente des tickets se met même en place ». Parmi les causes avancées : effectifs insuffisants (29 employés pour une ville de plus de 100 000 habitants), démographie galopante, principe du « premier arrivé, premier servi » sans rendez-vous…
 
Toujours selon Le Parisien, le maire, Didier Paillard, a promis aux grévistes l’ouverture d’une mairie annexe, la possibilité d’effectuer les déclarations de naissance directement à l’hôpital Delafontaine et la mise en place de rendez-vous pour les passeports, cartes d’identité et attestations. Outre un agent à l’hôpital (mesure jugée insuffisante par certains au regard du nombre de naissances à déclarer pouvant atteindre la cinquantaine le lundi), le maire a annoncé le recrutement de trois agents pour le service d’état civil.
 
Source :

 

  • Rechercher dans cet article