Recherche avancée

L’adoption plénière et l’état civil

Filiation
Publié le 5 octobre 2018 - Mis à jour le 8 octobre 2018
Focus
dessin fait par un enfant représentant une famille se tenant les mains
© Fotolia

La filiation adoptive a pour particularité de ne pas reposer sur un lien de nature biologique comme les autres modes d’établissement de la filiation telles que la reconnaissance ou la présomption de paternité par exemple. Il s’agit d’un lien basé uniquement sur une réalité affective, lien encore renforcé en ce qui concerne l’adoption plénière.

C’est pourquoi il semble intéressant de rappeler d’abord les principes et les conditions de l’adoption plénière (I) avant d’aborder ensuite ses effets, notamment en matière d’état civil (II).

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Du même auteur