Recherche avancée

Trois questions à

Services d’état civil
Publié le 3 mai 2016 - Mis à jour le 5 juillet 2016
Interview

Béatrice Arnaud, responsable du service de l’état civil de Châteaurenard-de-Provence, a accepté de nous répondre sur les maisons de services au public (MSAP).

Quel lien y a-t-il entre la maison de services au public de Châteaurenard-de-Provence et le service de l’état civil dont vous êtes la responsable ?
 
En fait, il s’agit simplement de la délocalisation du service, de ses personnels et de son équipement, qui ont quitté physiquement les locaux de la mairie pour s’installer à la maison de services au public et y pratiquer les mêmes prestations que tout service état civil-élections-cimetière. Les usagers nous y rencontrent pour déposer leurs dossiers, faire des demandes d’actes d’état civil, de cartes d’identité, de passeports, des déclarations de naissance ou de décès, obtenir leurs livrets de famille, la gestion du cimetière, s’inscrire sur les listes électorales, etc. De fait, à Châteaurenard, le service de l’état civil se trouve, non pas à la mairie, mais au sein de la maison de services au public.
 
Qu’est-ce qui a déterminé cette décision de « délocaliser » ?
 
C’est la volonté du maire, qui a souhaité créer un lieu en centre-ville, accessible grâce au parking souterrain gratuit, offrant toutes les conditions d'accessibilité aux personnes en situation de handicap où tout administré pourrait être accueilli, renseigné, orienté, et effectuer ses démarches administratives en un même lieu. Car à la MSAP de Châteaurenard, on y trouve effectivement le service état civil-élections-cimetière, mais aussi : le service accueil pour la documentation, les renseignements, la distribution de sacs de tri, la police municipale pour les permis de conduire, les cartes grises, la vente de disques de stationnement, le recensement militaire ; le service scolaire pour les inscriptions en école maternelle ou élémentaire, en garderie péri-scolaire, à la cantine, aux transports scolaires.
 
En outre, la MSAP accueille des permanences venues de l’extérieur, selon des plages horaires aménagées pour répondre aux besoins des usagers : avocat, assistante sociale de la caisse d’allocations familiales, conseiller d’insertion et de probation, ou encore : mutuelles, associations pour l’accompagnement dans l’emploi, d’aide à l’insertion sociale, de soutien aux personnes en situation de handicap, etc.
 
Le tout en plein centre-ville, à 200 mètres de la mairie, dans un immeuble accessible à tous, situé juste au-dessus d’un parking sous-terrain gratuit de 400 places avec ascenseurs.
 
Qu’est-ce qui a changé pour vous, en tant que personnel communal ?
 
Nous travaillons dans un autre cadre très convivial et plus structuré. Nos horaires de travail sont plus flexibles puisque nous travaillons le mardi jusqu'à 19 h 00, le vendredi en journée continue et assurons des permanences le samedi matin afin que l’usager y trouve largement son compte, notamment grâce à l’amplitude horaire, mieux adaptée.
 
Et je dirai même qu'à l'identique des administrés, nous apprécions le parking souterrain gratuit et surveillé.
 
Propos recueillis par Guy Malherbe
  • Rechercher dans cet article